Ne confondons pas des fesses et des matraques!

21 Fév

Ne confondons pas des fesses et des matraques!

Jean Barbe s’explique.

 

L’écrivain et journaliste Jean Barbe a lancé une bombe sur les réseaux sociaux hier soir :

Texte publié par Jean Barbe sur sa page Facebook, vers 18h.

 

Le défi intellectuel, devant une telle assertion, c’est de résister à la tention de n’en retenir que l’histoire de fesses, sans se questionner sur le fond et la motivation. Le quotidien Métro, dans la publication de son édition du 21 février, mise en ligne peu avant minuit, n’a pas saisi ces nuances.

 

Détail de la une du quotidien Métro, mise en ligne un peu avant minuit.

 

Jean Barbe a d’ailleurs tôt fait d’expliquer, sur son compte Twitter, qu’il n’en tenait pas rigueur au Ministre Bachand (qui n’a pas été contacté par l’auteure de ces lignes, étant donné, comme vous le comprendrez en poursuivant votre lecture, que le propos n’est pas là). Il s’agissait surtout, pour Jean Barbe, de faire valoir que « l’attitude moraliste du gouvernement Charest est irrecevable», explique-t-il. Après quoi, il met en lumière certaines contradictions du gouvernement, dont : « C’est Charest qui défend l’idée qu’un séjour au palais de Desmarais est de l’ordre du privé; or, c’est politique! » Contradictions auxquelles il ajoute celle qu’il voit de façon plus flagrante, entre les gestes passés de Bachand et ses propos d’aujourd’hui.

Publié vesr 22h, par Jean Barbe, sur son compte Twitter

 

Ce qui était inacceptable au regard de Jean Barbe, au moment de lancer ces quelques lignes  provoquantes sur les réseaux sociaux, c’est le cautionnement, par le Ministre Raymond Bachand, du comportement des policiers utilisant des matraques contre des manifestants regroupés devant la Tour de la Bourse, le 16 février dernier.  Il explique : «La colère et l’indignation d’une grande partie de la population a été balayée du revers de la main par le Ministre des Finances. Sans jamais entrer dans le cœur du débat, il s’est contenté d’un :

« … bloquer le centre-ville, ça, c’est interdit et c’est inacceptable dans une société  »

– M. Raymond Bachand, Ministre des Finances, Ministre du Revenu, Ministre responsable de la région de Montréal

 

« Cette attitude hautaine est fâchante à plus d’un titre, poursuit Jean Barbe.  Cette posture moralisatrice de la part du représentant d’un gouvernement auquel la population a retiré sa confiance est révoltante. »

« Cela dit, je lui ai pardonné depuis longtemps ses mains baladeuses, qui datent d’avant son entrée en politique. Mais je ne lui reconnais aucun droit de faire la morale aux étudiants. Je lui demande d’écouter. Ce qui semble bien difficile. »

 

Heureusement qu’il n’est pas ministre en France, M. Bachand! Encore heureux que lorsqu’on manifeste, ici, il n’y ait pas des centaines de milliers de personnes qui répondent à l’appel!

Là-dessus, j’avoue, moi aussi, me questionner sur ce qui est acceptable ou non au yeux de notre Ministre des Finances.

  •  Est-il acceptable qu’on refasse, année après année, les mêmes tronçons d’autoroutes, avec les mêmes technologies, en y injectant des sommes faramineuses? (ça commence tout juste à changer, mais j’ai connu l’autoroute 15 en chantier estival durant plus de 25 ans)
  • Est-il acceptable que l’on omette la réfection et l’entretien des viaducs et tunnels jusqu’à ce que des pièces commencent à tomber, tuant et blessant des automobilistes?
  • Est-il acceptable que l’ont ait un système de santé si pitoyable que lorsqu’on est malade, il nous faille aller attendre plus de deux heures dehors, avant même l’ouverture d’une clinique, pour espérer voir un médecin? Ça fait peine à voir, des personnes âgées qui attendent dans le froid, le matin, des heures durant…
  • Est-il acceptable que lorsqu’on se présente à l’urgence de l’hôpital, on doive y attendre souvent plus de 8 heures avant d’être vu par un médecin?
  • Est-il acceptable qu’il faille inscrire un enfant à la garderie dès le premier mois où l’on est enceinte pour espérer avoir une place avant qu’il n’ait deux ans?

Jean Barbe, lui, s’est demandé s’il était plus acceptable aux yeux du Ministre Bachand de toucher les fesses d’une femme que de bloquer l’accès à la Tour de la Bourse. Que les médias ne tombent pas dans la facilité en allant confondre des fesses et des matraques. Ce n’est pas de fesses dont il est question ici.

Georges Clémenceau disait :

« Il n’y a pas de repos pour les peuples libres; le repos, c’est une idée monarchique. »

Il faut savoir l’accepter, quand on est à la tête d’une démocratie.

****

Quelques références intéressantes:

32 500 étudiants en grève, Radio-Canada, 20 février 2012

Le gouvernement est tombé sur la tête, chronique de Michele Ouimet, La Presse, 18 mars 2011

Droits de scolarité: pourquoi une hausse aussi brutale?, extrait vidéo de l’émission Bazzo.tv, 17 novembre 2011

Budget Québec: Crise et dénouement, extrait sonore du journaliste spécialisé en économie, Gérald Fillion, Radio-Canada 2007

Les gèves étudiantes au Québec: quelques jalons, Radio-Canada, 15 février 2012

Grève étudiante: Québec ordonne aux cégeps de continuer l’enseignement, Radio-Canada, 18 février 2012

Fil d’actualité de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

  • Le fin mot de l’histoire, au sujet des fesses, expliqué par Jean Barbe sur sa page Facebook: http://www.flickr.com/photos/marieevelyne/6916931247/in/photostream/

  • Le chasseur d’hypocrite
    • Frédéric

      Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt

    • Frédéric

      Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt

      • Ericlimoges

        Ishhhhhhh…. Ça fait crissement longtemps que tu voulais placer cette phrase hein…..!!!!!!!!

  • Étudiant en colère

    Est-il acceptable que le gouvernement libéral actuel veuille augmenter les frais de scolarités des étudiants universitaires quand il met en place des mesures pour permettre aux compagnies privées d’avoir seulement des redevances ridicules à donner à l’État dans l’exploitation des nos ressources naturelles ?

    Est-il acceptable que Raymond Bachand déguise sa baisse d’impôt d’un milliard quand il continue de taxer les citoyens avec une taxe santé, une hausse des frais de scolairtés, des augmentations de la TVQ quand les cinq plus importantes compagnies minières du Québec ne payent presque pas ou pas du tout d’impôt dans l’effort collectif fiscal ?

  • Pingback: Barbe et Bachand à matraques tirées | Le Globe - regard citoyen()

  • Lerationnel

    La suite de l’histoire ici : http://chrt-tcdp.gc.ca/aspinc/search/vhtml-fra.asp?doid=465&lg=_f&isruling=0

    L’arroseur arrosé

    • Frédéric

      Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt

    • Frédéric

      Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt