Archive | Du quotidien et autres plaisirs Flux RSS de cette catégorie

Petite bulle de bonheur

4 Nov

Petite bulle de bonheur

Dans ces jours où l’automne s’efface doucement, où la froidure et la noirceur gagnent à chaque instant un peu sur notre moral, je me terre dans mon bureau et travaille. Lors de petites pauses où mon esprit divague, j’ai l’impression d’entendre, dans un écho lointain et délicat, le rire ensoleillé de mes enfants jouant dehors.

Comme si le temps se tordait, je suis aspirée dans les dernières chaudes journées de l’automne 2015, alors que l’été ne voulait plus nous quitter et que nous continuions de nous languir dans cette chaleur agrémentée du voile chatoyant des couleurs automnales. Mon Petit Coeur n’avait alors que 21 mois. Nous faisions des bulles, dans la cour. « Encore maman! », lançait-elle en riant. À pleins poumons, à plein bonheur, je soufflais et gonflais des bulles de savon. Sans répit, avec une joie qui ne se tarit pas, elle courait et sautait derrière chacune pour les attraper. Et elle riait, haut et fort. Sans relâche, avec un plaisir jamais altéré, elle recommençait sa course, ses sauts, sa poursuite des bulles de savon. Et je me suis dit que c’était sans doute ça, le bonheur. Que cela. Réussir à vivre ce plaisir simple, entier et naïf dans l’atteinte d’une bulle de savon. Peu importe qu’on l’attrape ou pas, cette bulle. Le plus grand des plaisirs résidait dans sa poursuite.

Cette année encore, durant les belles journées de l’automne, nous avons fait le même jeu. Et dans la beauté de l’enfance, Petit Coeur s’est élancée avec le même entrain et le même rire derrière les bulles. Le vent les balançait, les ballottait. Et elle courait. Le soleil y faisait luire des reflets parfois bleus, parfois roses. La magie était la même. Le bonheur encore palpable. J’avais de l’admiration pour sa capacité à s’émerveiller toujours autant devant les bulles de savon. Je me suis promis de ne pas l’oublier et de prendre exemple sur ces deux petites années et demi d’existence.

Parce qu’en fait, ce n’est pas comme si c’était la dernière, qu’il nous faudrait vivre chacune de nos journées, mais bien comme si c’était la toute première. Encore et encore. C’est ainsi seulement, que l’on conserve une capacité d’émerveillement devant la vie et sa beauté. Il me semble…

 (2016)

À l’attaque 2015 !

8 Jan

À l’attaque 2015 !

J’ai eu des jours de l’An heureux
Des jours de l’An tristes
Des jours de l’An arrosés
Des jours de l’An épuisés

Certains débuts d’année ont été motivants
D’autres m’ont rappelé ce qui ne changeait pas assez vite

Tout comme certaines années ont été feu roulant
Alors que d’autres d’autres…

La vie est ainsi faite, de hauts et de bas
C’est là qu’on y trouve toute sa beauté
Si les défis ne venaient pas la rythmer
On ne pourrait pas non plus de joie danser

2015, je vais te créer, je vais t’écrire
Je vais te parler, te dicter, t’inventer
Je vais te tordre, je vais te rire
Je vais de mordre, je vais te pétrir

Prends garde à toi, 2015
Tu es prévenue
Je vais t’aimer, j’vais t’embrasser
Le départ est donné
À l’attaque!

*Et Bonne Année à toi aussi!

Crédit photo: Roland Peschetz

(2015)

Ce week-end, j’essaie la formule beauté!

6 Nov

Ce week-end, j’essaie la formule beauté!

Reprise la la vie active, résolution #1: prendre soin de soi.

Pourquoi pas un petit week-end beauté? J’irai, cette fin de semaine, expérimenter ce que l’on promet d’être un magasinage réinventé. L’événement Week-end de toute beauté se tiendra au Palais des Congrès de Montréal, les 7-8-9 novembre.

Pour cette deuxième édition, des stylistes seront sur place pour vous conseiller et vous proposer des analyses de silhouette gratuites. Plusieurs designers et boutiques indépendantes seront sur place pour vous proposer une plateforme de magasinage unique et haut de gamme. Il y aura également un espace artiste, avec objets, bijoux, vêtements et accessoires.

Ce week-end vous propose de prendre soin de l’extérieur (vêtements, soins, maquillage) comme de l’intérieur, puisque conférences et rencontres enrichissantes sont également au programme. Perso, je vais tenter de voir ce qui se fait de nouveau côté maquillage pour les peaux foncées…

Tapis-rouge vendredi à 19h, admission 15$.
Les billets peuvent être achetés en ligne et vont, selon les forfaits, de 15$ à 65$.
Le salon se tient vendredi le 7 novembre de 11h à 21h, samedi le 8 novembre de 10h à 18h, dimanche le 9 novembre de 10h à 17h.

Quant à moi, j’irai faire un tour au cours du week-end, mais j’y serai surtout dimanche matin, pour le meet-up des blogueuses. Si vous venez y faire un tour, passez dire bonjour! Vous me trouverez sûrement en train de discuter avec deux filles des plus intéressantes, mon ancienne styliste Isabelle Gauvin et mon amie, Sophie de Minibulles, qui fait un boulot extraordinaire!

Alors, on se voit ce week-end?

 

(2014)

De blogue et autres projets

5 Nov

De blogue et autres projets

Mon congé de maternité tire maintenant à sa fin…
Finies les grasses matinées avec bébé, finies les journées à se faire des câlins et à s’émerveiller devant ce miracle de la vie!

On le dit tout le temps, mais on ne le dira jamais assez: ça passe vite!

Un pied dans le bureau pour le retour au travail, un pied encore dans la maison pour rester avec les enfants: plutôt que d’être écartelée entre deux mondes et deux désirs, j’ai pensé joindre l’utile à l’agréable. Ainsi, j’ai décidé de conjuguer mes activités professionnelles avec certains plaisirs maternels, comme celui de bloguer « maternité et jouets » pour la boutique Griffon, située à St-Sauveur. C’est une belle boutique avec des jouets de qualité. J’ai aimé la boutique, fait la connaissance des propriétaires et, de fil en aiguille, l’idée de cette collaboration est née. Vous pourrez donc lire mes billets, parmi d’autres billets de la boutique, dans la section blogue du site. Je compte aussi en reproduire certains ici, question de vous garder au fait d’un peu tout!

Quand je pense à la maternité, je pense aussi à la performance des mamans, à cette course interminable que sont repas, devoirs, activités, travail, etc. Il est donc probable que j’intègre, petit à petit, des moments de loisirs et bien-être dans ce blogue, des soupapes qui seront les miennes et que je partagerai avec vous.

Est-ce la fin des billets technos? Est-ce la fin de l’intérêt porté à l’immigration et à l’intégration? Non!

Vous trouverez toujours, ici, un reflet de mes intérêts divers, des projets qui m’animent et l’ajout de certaines sphères ne signifie pas pour autant l’élimination des précédentes.  On agrandit la famille, dans la vie comme sur le blogue!

Pour le moment, alors que la vie se déploie devant moi et que je suis grande ouverte à toutes ses possibilités, je vous invite à venir faire votre tour ici régulièrement et à me suivre dans ma nouvelle aventure Griffon!

Au plaisir d’échanger avec vous!

GriffonLogo

Bio de Marie-Eve-Lyne sur le site de la boutique Griffon: ici

(2014)

Bonheur matinal

26 Avr

Bonheur matinal

Ma grande fille rentre de chez son père, ce matin, et se jette sur son bébé soeur. « Oh! Il me semble qu’elle a changé depuis hier, s’exclame-t-elle.
– Ha oui? Toi aussi tu as changé ma chérie, lui dis-je en l’embrassant. Et moi, est-ce que j’ai changé? »

Elle m’observe attentivement, ses grands yeux bleus plongés dans les miens, avant de déclarer:
« Non, maman, tu es toujours aussi jolie et aussi gentille. »

Il y a des jours où, vraiment, je me demande où elle a appris à être aussi charmante!

© Photo Charles Nouÿrit

(2014)

« Legault bon sens » a-t-il manqué aux équipes de com?

5 Mar

« Legault bon sens » a-t-il manqué aux équipes de com?

 » François Legault souhaite une élection historique « , titrait La Presse hier, le 4 mars. Une chose est sûre, sa campagne s’annonce d’un divertissement pour le moins historique!

On se donne Legault !

Après que l’équipe de Legault a fait connaître le slogan de sa campagne (On se donne Legault), quelques jeux de mots ont commencé à poindre de-ci, de-là. Mais la palme d’or va à Jean Barbe qui, sur sa page Facebook, a fait preuve de beaucoup d’humour et d’imagination en lâchant, en début d’après-midi un premier: « Partir sur Legault ! ». Un jeu de mot en appelant un autre, Jean s’est avéré particulièrement drôle et prolifique, ses 5000 amis se mettant aussi de la partie pour un après-midi mémorable. Le rire était contagieux, la maladie se répandait, « Legault honoré » était sur toutes les lèvres.

RegalEgaleLegault

 

Allez, pour rire un bon coup, voici d’abord une compilation des jeux de mots de Jean Barbe (à lire à haute voix):

  • Partir sur Legault.
  • Pour l’électorat anglophone: Legault bananes.
  • Pour les sportifs: Legault leurre. […]

On va s’aimer encore… nous aussi!

12 Mar

On va s’aimer encore… nous aussi!

Samedi dernier, je faisais partie de l’assistance de l’émission En direct de l’Univers. Et comme il arrive parfois, la magie s’est produite!

L’invité de la semaine était l’énergique et inénarrable Guy Jodoin, qui nous a donné tout un spectacle! Mais du rire, on est aussi passé aux larmes, c’est bien l’une des caractéristiques de cette émission qui mêle si bien plaisir, nostalgie et émotions.

Nous avons vu Vincent Vallières entrer sur scène, guitare en bandoulière, et entammer les premiers accords d’On va s’aimer encore. Même sans mise en scène, elle vous tire une larme, cette chanson, tellement son texte est beau! Sont alors venus se joindre à lui les parents de Guy Jodoin. Ils sont amoureux depuis 54 ans. Et avec le plus grand naturel du monde, les voix chevrotantes des parents de Guy, chargées d’amour, de vécu et d’expérience, se sont mêlées à celle de Vincent Vallières…

On va s’aimer encore
Au travers des doutes
Des travers de la route
Et de plus en plus fort

Et les mots de Vincent Vallières portaient, à ce moment-là, tout le poids des doutes vaincus, le poids des années traversées et des victoires gagnées à deux. Et ces voix résonnaient et emplissaient le studio d’une façon toute spéciale, tellement remplies d’amour. À ce moment précis, j’ai souhaité qu’on leur ressemble, mon amour, j’ai souhaité que l’on vive vieux, nous aussi, et qu’à 80 ans passés, on se regarde encore dans les yeux en chantant…

À la vie à la mort, on va s’aimer encore !

 

C’est la faute de Maxën!

30 Jan

C’est la faute de Maxën!

Il y a des choses qu’on découvre parfois et dont on ne soupçonne pas les conséquences. Comme la fois où mon amie Maryse m’a fait goûter un vin si bon que j’ai souffert durant des mois de revenir à mon vin de table ! Eh bien au nombre des magnifiques découvertes souffrantes, s’ajoute celle d’un habit sur mesure signé Maxën Aly.

Du sur mesure ? Quelle bonne idée ! Enfin un pantalon qui fait à la taille quand on a des fesses de Noire ! Oui, je le veux !

« Tu as apporté quelques vêtements que tu aimes, MEL ? me demande-t-il.
– Oui! J’ai ce pantalon droit, en lin, que j’adore. Et regarde ce veston. Je le trouve joli, j’aime beaucoup le porter avec un t-shirt tout simple, en dessous. »

Maxën m’observe, silencieux, pendant que je joue au mannequin devant lui. Puis, il lâche:

« Toi, en fait… tu aimes porter des vêtements assez lâches, c’est ça ?
– !?  »

Je suis bouche bée. Je regarde mon reflet dans le miroir avec des yeux ronds comme ça !

« Euh… Lâches ? Non… Ben, il ne me semble pas. Vraiment ?
– Mais oui, regarde ici, c’est beaucoup trop grand, et là, au dos, tu vois ? Si je serre un peu… »

Eh bien voilà ! Sur ces paroles, j’étais cuite. Maintenant, je voyais. Je voyais l’épaule qui ne tombe pas à la perfection, je voyais le buste, mal ajusté, le dos, un peu trop large. De quoi vous donner l’envie de donner tous vos vêtements, même ceux qui étaient vos préférés jusqu’à la semaine dernière !

Mais qu’à cela ne tienne, j’ai poursuivi l’aventure, multiplié les séances d’essayage et en ai retiré beaucoup de plaisir. J’ai maintenant un habit magnifique, qui tombe superbement, et d’une douceur…

Maintenant que l’habit est chez moi, dans ma garde-robe, plus rien n’est plus la faute de Maxën, c’est entièrement et complètement grâce à Maxën que j’ai pu vivre ce privilège et avoir un si bel habit, parfaitement taillé. Merci Maxën Aly ! Et tu sais quoi ? Je vais le porter fièrement au Black Expo Design ! Tu viendras ?

Résolution #1: me casser un peu moins la tête

8 Jan

Résolution #1: me casser un peu moins la tête

Oui, je sais, les résolutions de début d’années sont faites pour ne pas être tenues.

L’an dernier, j’avais pour résolution d’écrire un blogue. Eh bien, je l’ai fait! Je n’ai pas écrit régulièrement, soit, mais je me suis approrié ce média, ce moyen de communication. Et puis, il y a la vie, le travail, les obligations et tout, qui font qu’au final, on n’arrive pas toujours à tout faire. J’en suis un excellent exemple: je n’arrive pas à écrire aussi souvent que je le voudrais. J’ai des idées plein la tête, j’ai des projets, des sujets que j’aimerais explorer, j’ai même des entrevues déjà faites auxquelles je n’arrive pas à trouver le temps de donner vie sur ce blogue…

Et si je me cassais un peu moins la tête? Et si je me permettais d’écrire des choses moins finies, plus courtes, sans qu’elles soient transcendantes ou source de profonde réflexion ? Si je me donnais un peu plus de latitude ? Ça pourrait peut-être être intéressant, ça aussi…

Allez hop! C’est avec cet état d’esprit que je saute dans 2013 !

Bonne année à tous!

MEL

(Crédit PhotoFoster’s Art of Chilling)

Transat: ils l’ont faite ! Visite guidée d’un bateau.

4 Août

Transat: ils l’ont faite ! Visite guidée d’un bateau.

Le 22 juillet dernier, le coup d’envoi de la Transat Québec St-Malo 2012 était donné. Le premier équipage à avoir touché les terres françaises l’a fait mercredi dernier, le 1er août. Erwan le Roux et son équipage ont franchi la ligne d’arrivée à 7h56, après avoir parcouru près de 2900 milles nautiques.

Mais l’équipage que je surveillais, moi, était celui du Partouche, dans la catégorie Class40. J’ai eu l’occasion de rencontrer les quatre membres de l’équipage la veille et l’avant veille de leur départ, à Québec. Hier soir, avant d’aller au lit, j’ai vu ces quelques lignes passer sur Facebook. La fin de ce long voyage approchait pour eux.

*ETA: Estimated Time of Arrival

 

L’équipage a finalement franchi la ligne d’arrivée à 8h25. Je suis remplie d’admiration devant cette épreuve ! C’est peut-être un défi personnel pour certains, presque une routine pour d’autres, mais une chose est sûre, traverser l’Atlantique en 13 jours, à quatre dans un espace […]